Armée & Prévôté d'Anjou

Vivre et servir
 
AccueilConseil d'AnjouDiplomatieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Finam / Prise mairie Craon / Coupable / 27-08-1460

Aller en bas 
AuteurMessage
Chalva

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/07/2012

MessageSujet: Finam / Prise mairie Craon / Coupable / 27-08-1460    Lun 27 Aoû - 22:25

Enoncé du verdict

Citation :
Le prévenu a été reconnu coupable de trahison.
Moi Louis Marc de Denere, en ce jour du 27 août de l'an de grace de 1460 vais rendre mon jugement dans cette sombre affaire.

Accusé levez vous!

Sachez que si ma décision ne vous agrée point, appel vous pourrez faire en notre cour d'appel du chateau de Plessis.

Il me semble que le droit est le même pour tous et si avant de vous faire justice vous même, étiez passer par le tribunal nous n'en serions pas à juger un acte si grave. Une prise de mairie pour injure, le verdict me semble disprortionné...
Acceptez ce fait, serez à mon sens, laissez porte ouverte à des actes allant contre le bon sens moral du pére de famille repris par notre coutume.
Puis pour vous prouvez que moi, juge d'Anjou quoi que vous en dites est pouvoir de vous juger et en tant que noble vous avez obligation de montrer exemple . Votre exemple n'est pas le bon et que chacun le sache, je vous condamne à 4 jours de prison, 100 écus d'amende etune inéligibilité durant 4 mois à tous poste en Anjou!

J'ai dit
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 4 jours et � une amende de 100 écus.

Acte d'accusation

Citation :
Nous, Chalva, procureur d'Anjou, ouvrons procès en ce 7ème jour d'août 1460, à l'encontre du sieur Finam de Montmorency, pour trahison.

Finam de Montmorency, noble qui nous conchie tous, a ce 6ème jour d'août attaqué illégalement la mairie de Craon. Il est entré de force, profitant d'une mairie faible et a ainsi renverser la mairesse légitime , à savoir dame Litaria, sans oublier de lui laisser au passage une missive bien menaçante.

Je vais lire cette lettre dans son intégralité. Finam de Montmorency dit dans cette missive :

*La procureure lit la missive confiée par l'ancienne mairesse*

"Moi tout ce que je sais c'est que le jour où Finam dira quelque chose d'intéressant, Paris sera en Anjou et Craon sera capitale Européenne."

Figure-toi que j'ai quelques choses intéressantes à dire, et ça ne risque pas de changer grand chose pour autant à ta carte des Royaumes:
-On n'oublie pas tes dérives partisanes pro-Maine. Si tu crois que tu peux végéter tranquillement à Craon tu te trompes, on te tolère uniquement pour ton investissement dans ce bled -et puis parce que personne d'autre veut s'y employer-.
-Quand tu me désignes, c'est par mon titre et mon nom. A transpirer le Maine pour moi tu n'es rien, donc t'évites les écarts de langage et tu te restreints aux usages qui siéent à ton rang. A la prochaine incartade je te promets de vraies mesures de pourrissement, tiens ce renversement pour un simple avertissement.
-Ça vaut aussi pour les personnes qui m'entourent.

Bonne continuation,
Finam de Montmorency, Comte."

*Lecture finie, la brune apporte la preuve écrite au juge, avant de reprendre sa place, et de reprendre, balayant l'assemblée d'un regard.*

De son être entier, il a manqué de respect à l'Anjou, aux Craonnais, à une mairesse légitime. Il a agit en tant qu'individu sans aucun ordre, bafouant ainsi son rôle de noble. L'homme est allé à l'encontre des Institutions Angevines. Les prises de mairie se font monnaie courante, la justice Angevine ne doit pas laisser ces hommes qui se croient tout permis sans tirer ainsi.

Nous savons que le sieur Finam est beau parleur, qu'il connait les rouages de la justice, mais aucune parole ne sera plus forte que les actes, une prise de mairie sans ordre ducal, reste une prise de mairie illégale, quoi qu'on en dise.

Les témoignages suivront.

Accusé qu'avez vous à répondre à cette accusation?

Première plaidoirie de la défense

Citation :
Vous serez bien aimable de faire taire la grognasse dans le fond, là, avec ses faux airs d'innocence abjects. On lui presserait le groin qu'il en suinterait des Beauforts.. *rire tonitruant*

N'en déplaise aux plaignants, une petite leçon de politique s'impose. Nous sommes depuis déjà fort longtemps indépendants, sous l'administration d'une organisation étatique: l'archiduché. Lequel a pouvoir sur la politique intérieure et extérieure, sur l'armée, l'économie, j'en oublie, et bien évidemment sur la noblesse.
Or dans un État comme nous le concevons de nos jours, un citoyen lambda ne peut juger un autre citoyen, tout bonnement parce que le citoyen n'a le pouvoir de juger que lorsqu'un noble de haut rang lui délègue ce pouvoir -le Juge d'un conseil sur l'initiative du Duc/de la Duchesse par exemple-. La noblesse ne déroge pas à cette logique si bien qu'une justice ducale ne peut pas juger la haute noblesse, puisque les deux pouvoirs sont de même niveau.

Lorsque l'Anjou comptait comme simple province de France, la Haute Cour de Justice seule possédait le pouvoir de statuer sur les crimes et délits de la haute noblesse, elle tirait son pouvoir du Roy/de la Reyne eux-mêmes. Il s'avère que l'Archiduché ne possède pas encore de cour de justice propre à la haute noblesse, tout du moins nous n'en sommes actuellement qu'à l'ébauche au conseil archiducal ou au consistoire, je n'sais plus trop.
Pour l'heure donc, seule l'Archiduchesse est habilitée à régler le différent qui oppose le Duché d'Anjou au Comté de Gennes si et seulement si le Duc d'Anjou en fait la demande -la grognasse pourra toujours aller se consoler dans les jambes puantes d'un mainois, ce n'est qu'un pion-. Il en aurait été de même si l'Anjou était encore française, je tiens à bien le stipuler; ce sont les joies du désordre nobiliaire.

A plus sous un cactus..

Réquisitoire de l'accusation

Citation :
*A la procureure de s'avancer, face à l'accusé.*

Le sieur Finam tient à nous faire une leçon de politique, nous allons donc lui répondre avec une leçon juridique.

*Léger sourire, d'humeur joueuse.*

Nous nous appuierons donc sur notre constitution, en particulier, via le chapitre II, article 1, A, B, C, ainsi que l'article 3 de ce même chapitre.

*La brune commence une marche.*

Nous apprenons par ce chapitre et ces articles, que l'archiduc est " Garant de l'indépendance, il définit la politique extérieure angevine en associant le Duc à tout projet d'importance. " et " a droit de grâce sur toute personne jugée en n'importe quelle instance. "
Précisons, ainsi que le droit de grâce s'effectue suite à une condamnation.

*Fait une légère pause*

Que le duc est "Chef du Gouvernement, il nomme et révoque les Conseillers ducaux aux postes de son choix avec leur accord. "

*Regard à l'assemblée*

Enfin que "Le Procureur et le Juge traitent les possibles infractions aux lois angevines au tribunal de première instance. "

*Nouvelle pause, nouvelle marche*

Ainsi, l'archiduc s'occupe de la politique extérieure, et du droit de grâce. Le duc et son Gouvernement de la politique intérieure.

*Le bras se lève, et un doigt se pointe en l'air*

De ce fait, il n'y aucune contestation à faire concernant la validité de ce procès, statut ou non, comme le prouve notre constitution.

*Elle se retourne vers l'accusé*

Aussi, nous ne passerons pas plus de temps sur ce point.

*De nouveau, elle fait quelques pas, regard alternatif entre l'assemblée et le juge*

Finam de Montmorency, rappelons le, a attaqué illégalement la mairie de Craon, et a renversé la mairesse, tout cela sans aucun ordre ducal. Ainsi, il a trahi l'Archiduché dans son ensemble, tout en ne respectant aucunement son statut.

*Regard réprobateur, et la brune reprend.*

Comme la dit justement le témoin Litaria, un haut noble se doit de donner l'exemple à ses concitoyens, il a un statut reconnu, et ne peut se permettre telle action.
Je vous entends déjà dire qu'une erreur peut arriver. Il semblerait d'après la mairesse de Craon que ce ne soit le cas, mais imaginons, qu'une erreur peut arriver.

*La brune de s'arrêter net, et de discourir autant avec sa bouche que ses bras*

Justement non! Ce n'est point parce que l'on a donné pour l'Anjou, que l'on peut se permettre de la trahir, sous prétexte qu'on a les relations ou la verve qu'il faut pour fuir son sort. L'homme est lâche, c'est bien connu. Mais nous avons les preuves, le témoignage de la Mairesse de Craon, et nous savons que cette prise de mairie a eu lieu, sans accord du Duc.

*Froncement de sourcils*

Il est donc inenvisageable que Finam de Montmorency ne soit pas condamné pour cette infâme trahison, qu'importe si le geste se voulait être bon. Il n'est point Duc, ne décide point, et n'a pas à agir sous son propre chef.

*Regard vers le témoin Ozane*

Ici, les opinions ne confirment rien, une chance d'ailleurs, il suffirait qu'une amie du dit accusé se pointe, et lui lance des compliments pour qu'on oublie l'acte de trahison. Heureusement, la Justice Angevine ne fonctionne point comme cela.

*Reprise des pas*

Qui plus est, en nous basant sur notre coutumier, nous pouvons voir que le sieur Finam de Montmorency, n'a pas respecté le critère du bon père de famille. En effet, par son action, il a montré qu'il voulait se venger bassement de la dite Mairesse, ce que confirme la missive apportée plus haut, je cite "tiens ce renversement pour un simple avertissement" . Aussi, il a agit pour lui seul, et en dépit de l'intérêt général. De ce fait, nous ne pouvons nous permettre de suivre en exemple un tel homme.

*Petite pause, et à la procureure de reprendre*

Aussi, " Est punissable l'acte qui mettrait gravement en péril la vie en société si tout individu se l'autorisait. " Ainsi, si chaque individu se permettait cette action, à savoir le renversement de mairie Angevine, la vie de la société serait effectivement en péril. Chaos et injustice règneraient. Heureusement, ce critère et notre justice ne nous permette d'en arriver à une période aussi tragique.

Nous avons donc vu par ces éléments, que la prise de mairie par Finam de Montmorency ne peut être tolérer.

*La brune se tourne vers le juge*

Afin que personne ne puisse douter de la neutralité et de l'efficacité de la Justice Angevine, nous demandons ainsi une peine de prison de 4 jours, une inéligibilité durant 4 mois à tout poste en Anjou, ainsi que des excuses publiques.

Que justice soit faite!

*De conclure par un sourire, et de reprendre sa place initiale.*

Dernière plaidoirie de la défense

Citation :
Je n�ai jamais craint que ma conduite soit examinée, mais mon c�ur bondit de trouver dans l�acte d�accusation l�imputation d�avoir voulu nuire à l'Archiduché, et que les malheurs qui ont suivi ma prise de pouvoir me soient entièrement attribués -car c'est ce que suggère la sentence demandée-. Juge, celles-là affichent pour la noblesse du mépris, inspirent à l'opinion des sentiments bas en instillant la confusion entre la responsabilité du roturier et celle du noble dont on dénigre la décision, et inscrivent au débit de la justice l'altération du lien féodal pour une multitude de raisons qui leur sont étrangères. Tout cela avilit le peuple angevin et, en définitive, blesse l'Archiduché. Je vous conseille vivement d'en référer au Penthièvre après rendu de jugement afin d'extraire de ce tribunal le venin de l'impéritie.


Car Procureur, ton réquisitoire est brocardé, là derrière. *Il montre le public.* Et il y a de quoi. Qui ne glousse quand, à l'Archiduché, des coups sont portés par le conseiller ducal garant de l'ordre par délégation du pouvoir ducal, et donc par délégation du pouvoir archiducal; qui ne glousse quand ce conseiller ducal s'offre une poigne bien sournoise à ma bonne santé, profite de ce procès pour se faire reluire, paonner pour l'auditoire, quand à se rengorger derrière sa roue il se révèle finalement n'être qu'un dindon? *Il lève les bras en direction de Chalva pour qu'elle lui porte bien son attention.* Qu'il est loin le temps où tu devais t'envoler politiquement, et l'Anjou avec toi, Procureur. Cette femme qui se tient devant moi si aise de sa bêtise, sache-le, mon fils ne la retiendrait pas. Car aujourd'hui tu n'es plus que le reflet de la médiocrité angevine dans les jupes d'un couple rétrograde; le pigeon idéal de Linon, celui dont elle arrache les plumes le plus aisément; et si tu ne chasses pas le brouillard qui t'environne, l'aurore politique aura tôt fait de te montrer d'elle-même la fosse au-dessus de laquelle tu t'agites.
A ton réquisitoire je réponds. Je ne reviendrais sur les motifs et l'action en elle-même qui ont conduit Litaria à déposer plainte quelque part. Je maintiens que pour ceci, si débat il doit y avoir, c'est sous l'arbitrage de l'autorité compétente, à savoir l'Archiduchesse -d'après la Constitution, suzeraine de la noblesse d'Anjou, Duché d'Anjou et Comté de Gennes compris-. Je me contenterais de parfaire chez le Procureur, si ce n'est refaire, la compréhension de la Constitution.
Lorsqu'il est dit: "Ainsi, l'archiduc s'occupe de la politique extérieure, et du droit de grâce. Le duc et son Gouvernement de la politique intérieure." C'est un non-sens absolu. L'Archiduché a prévalence sur le Duché pour tout, intérieur et extérieur, puisque le Duché est un élément de l'entité archiducale. On parle de pouvoir de gestion parce qu'il y a délégation du pouvoir archiducal au Duché pour la gestion de ses terres, comme l'Archiduché le fait avec Gennes, comme je le fais avec mes vassaux et le Duc d'Anjou avec les siens; en aucun cas il ne s'agit d'un pouvoir bipolaire comme évoqué. Donc, toute la merde que t'as chié derrière ne vaut rien.


Une dernière chose. "L'homme est lâche, c'est bien connu".. Moi c'est Gennes, dans les coulisses du pouvoir angevin depuis huit ans, et toi t'es qui?

La défense a appelé Ozane à la barre

Citation :
Voici son témoignage :
oz' soufflait et levait quelque peu les yeux au ciel en se dirigeant vers le juge avant de le saluer cordialement, puis elle pris la parole sûre d'elle et ravie de pouvoir apporter son témoignage

" Je suis de nature directe et aussi je n'irais pas par quatre chemins pour donner mon opinion concernant ce que j'entend n'en déplaise à machin ou truc de toutes manières j'ai appris a aimer les polémiques .
Donc j'ai bien écouter la lecture du pigeon adresser a la Mairesse de Craon et il me semble que si l'on sait interprétrer un temps soit peu les choses , on comprendra aisément que ce n'est qu'une réponse d'un noble à une dame qui auparavant lui a manquer de respect , je n'y vois rien de déplacer sinon un ras le bol de finam ce que je comprend aisément .
Pour ce qui est de la gestion de Craon , je ne pense pas que finam se soit installer dans la Mairie pour piller ou autre mais juste parce que il a cru faire son devoir d'angevin car il faut bien l'avouer ce n'est pas la ville la mieux et la plus honnetement gérée ....
je passerais sur le faite que la Mairesse copine avec le Maine et des traitresse royaliste à qui elle offre l'hospitalité ( ne citera pas le nom d'andaine)
Voilà pour résumer moi je pense que M'sieur Finam et bein cest le seul vrai Angevin d'âme a Craon a l'heure actuelle et que il faut bien l'avouer ca déternie un peu l'image que lui inflige la Mairesse actuelle , je trouve l'acte de Finam parfaitement défendable et justifié moi , jvois meme pas l'interet de gaspiller encore des frais de justice...

La défense a appelé Melchiore à la barre


L'accusation a appelé Litaria à la barre


Citation :
Voici son témoignage :
Bonjour à toutes et à tous, Madame le Procureur, Monsieur le juge. *saluant les magistrats*

Tout d'abord, il faut que vous sachiez que dès que j'ai vu que Finam avait pris la mairie, je me suis précipitée au Château afin de savoir ce qu'il se passait, et si cette révolte avait été autorisée. Eh bien quelle ne fut pas ma surprise lorsque notre Duc, Sieur Kirke, m'avoua que cet acte de violence n'avait aucunement été approuvée par le Duc ou qui que ce soit d'autre.

Sachez aussi que ces sujets que vous utilisez pour m'attaquer n'ont rien à faire dans la défense de Sieur Finam, je ne suis que témoin de ses actes. Ces accusations ne justifient en rien le fait qu'un Noble prenne d'assaut une mairie, désobéissant à son Seigneur et aux lois d'Anjou, ni qu'il se permette de menacer -et ce n'est pas la première fois, bien que je n'aie plus les preuves écrites- une fonctionnaire du Duché.

Que l'on me dise que Craon est fragile, je le conçoit, mais en même temps, qui aurait pu prévoir que tant de Nobles Angevins en veuillent à la mairie ? Pour moi, la situation était plus que sûre, puisque nous étions défendus par ces braves nobles que sont Brennus et Finam. Car oui, d'après le registre d'achats de la mairie, Brennus était effectivement là le jour de la révolte, et Finam... Forcément s'il a pris mon bureau.

Il faut savoir aussi que Finam n'en est pas à son coup d'essai, il a de multiples fois menacé la sécurité de l'Anjou malgré son statut de Noble qui devrait l'inciter à le défendre et en préserver l'intégrité. En effet, je ne pense pas avoir à vous rappeler en détail la prise sanglante du château ducal, avec l'aide de Dame Salebete, Sieur Brennus ou encore notre CaC actuelle, Dame Calyce, donc certains ont très clairement participé à cette nouvelle révolte. Le seul point que je rappelerai de ce triste événement, c'est le sang qui a été versé et l'appel aux armées bretonnes qu'il a lancé afin de le soutenir dans une guerre civile, cette guerre est la preuve concrète que Finam n'aime que le pouvoir, et s'en fiche de la stabilité de son Duché et des Angevins.

Je rappelerai simplement le fait que les Nobles sont censés montrer l'exemple en Anjou, et qu'ils sont censés être punis plus sévèrement que la simple populace lorsqu'ils déstabilisent le Duché et vont à l'encontre de ses intérêts. Aussi, je me demande si engager une procédure de destitution auprès de notre Archiduchesse serait superflue. Après tout, Sieur Finam a une fois de plus montré qu'il ne respecte ni sa Nation, ni l'Honneur qui incombe à la Noblesse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Finam / Prise mairie Craon / Coupable / 27-08-1460
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Debbuggerenfolie Tentative prise mairie Dunkerque [Coupable]
» [TOP aggravé ]Trotor prise mairie Tournai 19/06/58 [10jours]
» Catherine[TOP]Révolte et prise de la mairie - Varennes - nuit du 17 au 18 janvier 1460
» [Récit-RP] Prise de Montauban.
» Prise de mairie: Luxeuil en ruines...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armée & Prévôté d'Anjou :: Prévôté :: Greffe :: Jurisprudence :: De la trahison ou Haute trahison ...-
Sauter vers: