Armée & Prévôté d'Anjou

Vivre et servir
 
AccueilConseil d'AnjouDiplomatieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Satinea / refus P.N.A. / relaxe / 04-03-60

Aller en bas 
AuteurMessage
Tancy
Juge
avatar

Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Satinea / refus P.N.A. / relaxe / 04-03-60   Dim 4 Mar - 11:56

Citation :
Procès ayant opposé Satinea à la municipalité de Angers

Enoncé du verdict
Le prévenu a été relaxé.
Citation :
A tous ici présents, moi, Tancy, vais rendre public le verdict de cette audience en date du quatrième jour de Mars en l'an MCDLX .

* Sourire amusé en regardant l'accusée et la témoin � *

Dame Satinéa, nous ne sommes pas au dispensaire pour que vous vous couchiez ainsi sur la table d'un tribunal. Peut être avez vous des plaies à soigner, alors votre prétendant pourrait peut être vous aider.
Dame Marzina, les battements de cils ne fonctionnent, avec moi, que lorsque c'est ma Compagne qui les exécute. J'avoue que la technique est bien choisie, mais je ne succombe qu'en sa présence. Par contre, vous pouvez user de cette technique avec le bon Prince qui siège à Saumur. Et ainsi, vous participerez au bon plan de notre Duc.

Le machiavélique plan de natalité proposé par notre bon Duc ne nécessite pas d'être appliqué avec la première personne venue. Malgré tout, le Sieur Klem_iii serait un très bon prétendant mais je laisserai le soin à l'accusée d'en juger par elle-même. Son dévouement jugé par la naissance d'un dispensaire à Angers nous montre bien qu'elle se met au service du Duché. De fait, je m'autorise à penser que lorsqu'elle aura trouvé la bonne personne, elle jugera bon de repeupler l'Anjou selon les souhaits de notre bon Duc.

Ainsi, moi, Tancy, Juge d'Anjou au nom de Sa Grâce Edern, dit Le Fou, alors Duc d'Anjou, prononce la relaxe de Dame Satinéa, concernant les faits qui lui sont reprochés.

* Le juge frappa d'un coup vif le lutrin *

Affaire close ! Tel en est décidé.


Acte d'accusation
Citation :
Monsieur le Juge,

Nous, Fibinath du Chaos, bourgmestre d'Angers, ouvrons procès ce 12 février 1460 pour des faits de trouble à l'ordre public, contre dame Satinea ici présente.

Cette dame a recu une propostion de messire Klem_iii en taverne pour appliquer le plan de natalité ducale de mon très cher Duc, et elle a osé refuser de l'appliquer. Ceci est tout d'abord une offense envers un digne angevin au service de sa ville, et surtout il s'agit d'une offense envers mon Duc qui se decarcasse pour repeupler notre Anjou.

Nous préfererions que dame Satinea procrée librement plutôt que sous la contrainte, nous la laissons donc s'executer en ce lieu, à défaut nosu déterminerions le nombre d'enfants qu'elle doit à l'Anjou.

Accusée, couchez-vous !

Première plaidoirie de la défense
Citation :
Satinea s'allonge sur la table d'accusation.

Monsieur le juge,

Je reconnais avoir tout d'abord refusé d'appliquer le plan de natalité. De vous à moi...un angevin....brrr j'en frissonne, c'est mal dégrossi, ça boit et ça braille.

Sire Klem m'a effectivement fait une proposition que j'ai éconduite car, vous comprenez, il est cité dans un autre procès et je suis une femme honnête, je ne fraye pas avec les criminels.

Tout cela, c'était avant de rencontrer sire Lestluidgi qui m'a immédiatement séduite et je peux vous l'affirmer, nous avons consommé dans la taverne "Angers libre". En témoignent des restes de chopes vides et des bols de tisanes. Cette consommation avérée ne sera peut-être pas suivie d'effets, les voies du très haut étant impénétrables.

Je vous demande donc la clémence pour une pauvre poitevine qui a tout fait pour honorer son duché d'accueil.

Réquisitoire de l'accusation
Citation :
Monsieur le Juge,

Il me semble qu'il faille regrouper deux affaires. Celle concernant l'étrange Lestluidgi, et celle concernant la timide Satinea. Ces deux coupables affirment qu'ils s'affairent ensemble à repeupler l'Anjou. Mais y a-t-il réellement eu accouplement, ou juste acoquinance, entre ces deux êtres ? Nous ne pourrions demander la condamnation d'innocents, mais si il y a eu mensonge, ils ne doivent pas échapper aux mailles de la justice. Pour vérifier leurs dires, nous demandons donc un assignement à résidence à Angers de Satinea et de Lestluidgi jusqu'à la naissance de leur enfant premier né.

Dernière plaidoirie de la défense
Citation :
Votre honneur,

La justice angevine est apparemment implacable. J'accepte donc l'assignation à résidence à Angers jusqu'à la naissance de mon premier enfant.
Cependant, j'y mets deux conditions, sous peine de faire appel.

Satinea s'interrompit un instant, lançant un regard empli de commisération au juge...

Et vous savez, je pense, le nombre de paperasses inutiles que vous aurez à fournir pour finalement entendre dire que je suis relaxée.

Tout d'abord, il faudra m'accorder un délai pour que je puisse récupérer mes biens restés à Niort. Ensuite...hum... j'aimerais choisir celui avec lequel j'accomplirai le plan de natalité ducal. En effet, sire Lestluidgi est très occupé, son champ de blé lui prend énormément de temps et d'énergie. Je ne suis pas sûre qu'il soit le meilleur candidat pour cette mesure particulière. Bref, je pense que nous pourrons trouver un arrangement qui conviendra à tout le monde.

La défense a appelé Marzina à la barre
Voici son témoignage :
Citation :
Vient à la barre, appelée par Satinea.

"Votre Honneur, Satinea est une femme bien. Depuis son arrivée à Angers, elle n'a cessé de soigner les petits bobos de toutes les personnes présentes, angevins comme gens de passage. Moi-même j'ai bénéficié de ses soins, après avoir sauvagement été agressée par un Duc totalement Fou dont je ne citerais pas le nom."

Hop, elle montre sa belle attelle.

"Si ça se trouve, sans elle, je serais morte!
Alors oui, peut-être que sur le moment, quand messire Klem lui a proposé, la procréation lui a fait peur. Vous avez vu un peu la carrure de ce messire? S'il la nature l'a aussi bien fourni question matériel de reproduction que largeur des épaules, y'a de quoi avoir peur!
Ainsi, il ne faut pas voir cela comme une offense faite aux avances du sieur, mais plutôt un compliment fait envers sa virilité!

Et n'oublions pas, qu'à force d'accueillir chez elle tous les éclopés du coin et de les réparer, elle finit un peu par être notre mère à tous, et en cela, elle participe au Plan du Duc!"

Elle ajoute un papillonnement des ses yeux noirs pour troubler le juge. Si avec ça, Satinea n'est pas acquittée...c'est qu'elle était condamnée d'avance!

La défense a appelé Brennus à la barre

L'accusation a appelé Klem_iii à la barre


L'accusation a appelé Killijo_de_denere à la barre
Voici son témoignage :
Citation :
Killijo s'approche de la jeune femme allongée, se demandant si elle est en position pour rattraper sa faute et participer au repeuplement de l'Anjou. Il y a aura certainement de nombreux candidats pour obéïr au duc.

Votre honneur, j'ai été en effet témoin du refus de la jeune damoiselle ici présente. Pourtant, l'homme est gentil, bien fait de sa personne, et il lui donnerait de beaux petits Angevins. Au lieu de cela, elle a choisi d'inventer une consommation avec un autre homme, mis en procès qui plus est, par notre maire procès-maniaque. Certainement pour le protéger et le faire relaxer de son procès, mais comment prouver ce qu'ils ont réellement fait ?

Je crains surtout qu'il n'y ait eu entente entre deux accusés pour se protéger mutuellement, et pour cela, ils doivent être punis pour avoir défié votre intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
 
Satinea / refus P.N.A. / relaxe / 04-03-60
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du refus d'exercice
» [REFUSE] Un sacrieur qui tombe à "pik"
» Guillaume621
» Dépôt de plainte refusé ?
» Redbear - 30.VI.1458 - C - TOP (Marché)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armée & Prévôté d'Anjou :: Prévôté :: Greffe :: Jurisprudence :: Du trouble à l'ordre public ... :: De l'humour ...-
Sauter vers: